occultismedanger.fr

Faire le ménage des objets occultes


Pour aller jusqu’au bout de la démarche qu’on accomplit, il est indispensable de se débarrasser de tout « matériel » en sa possession qui soit en rapport avec l’occultisme  :

OBJETS SIGNIFICATIFS D’UNE PRATIQUE

comme pendule, tarots divinatoire, talismans, pierres porte-bonheur, protections… la liste est longue…
« Les objets symboles d’activité occulte deviennent un lien avec l’esprit qui se trouve derrière la pratique. Vous pourrez avoir sincèrement renoncé aux esprits qui vous affligeaient, mais la présence continuelle d’objets qui y étaient liés montre avec évidence que ce n’est pas le cas. Aussi les esprits peuvent-ils refuser de partir ou, s’ils sont partis, revenir très vite » (N. Lozano, Délié, Éd. Béatitudes, 2014, pp. 251-252).

Une ancienne voyante : « Je me demande si dans mon immense collection de tarots, je n’avais pas un de ses jeux… J’ai tout mis au feu ! 3 jours de barbecue ! ». Elle parle des jeux de tarots de Doreen Virtue, qui est maintenant convertie à Jésus.

OBJETS SIGNIFICATIFS D’UNE CROYANCE OCCULTE DANS D’AUTRES CULTURES

C’est aussi l’avis du P. Verlinde, qui donne quelques réflexions en ce sens, dans un forum de discussions afférent à son site final-age.net. C’était à propos d’un objet du type « attrape-rêves »,  mais cela peut concerner aussi des masques africains, ou des talismans. Les esprits reconnaissent aux signes ou objets (talismans) ce qu’on attend d’eux…  LIRE LA SUITE…

OBJETS MALÉFICIÉS OU CHARGÉS

Objets donnés par les « désenvoûteurs », cotons, eau, sel prétendûment « béni », médailles « magnétisés », etc. De même qu’on fait bénir un  objet (un chapelet, une icône, un crucifix) afin que sa présence nous aide à nous rapprocher de Dieu, de même il existe des objets « maléficiés » qui sont comme une marque de complicité avec les ténèbres, un clin d’oeil envoyé en direction des esprits… Un grand ménage en perspective dans certains cas…

LIVRES, CD, DVD

Il y a des bibliothèques problématiques, lorsqu’après plusieurs années ou dizaines d’années d’errance dans l’occulte et/ou le new-age, on possède des étagères entières de ce type de livres… À plus forte raison évidemment s’il s’agit de livres d’occultistes ou de satanistes notoires… Il est nécessaire de s’en débarrasser astucieusement de sorte que ces livres ne tombent pas en d’autres mains (prendre rendez-vous avec le centre d’incinération des ordures de sa ville ?)

Lors de la mission de Paul à Éphèse, « beaucoup de ceux qui étaient devenus croyants venaient confesser publiquement les pratiques auxquelles ils s’étaient livrés. Bon nombre de ceux qui avaient pratiqué les sciences occultes rassemblaient leurs livres et les brûlaient devant tout le monde ; on en évalua le prix : cela faisait cinquante mille pièces d’argent. » (Ac 19, 18-19).

HISTOIRE FAMILIALE

Je me souviens de cette famille où les adolescents se sentaient très mal… leur père possédait la collection complète des CD du groupe AC/DC (Anti-Christ/Death to Christ), et avait placé un énorme poster du groupe dans leur chambre… Ou encore de cette famille où le portrait du grand-père spirite sulfureux trônait dans le salon… Mais ça peut être aussi la petite formule magique pour conjurer les brûlures qu’on a placée dans son portefeuille avec soin et révérence, parce que donnée par un membre de la famille…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *